Ecocité Strasbourg
Association citoyenne pour faire émerger un débat dans notre cité

Accueil du site > Ateliers > 2. Atelier "Urbanisme" > Mobilité - déplacements > Un réseau S-Bahn ? une solution pour desservir le Nord de l’agglomération

Un réseau S-Bahn ? une solution pour desservir le Nord de l’agglomération

lundi 30 juin 2014, par Riep

Le nouveau de Maire de Schiltigheim, issu des élections municipales de mars 2014, a annoncé la couleur en terme de mobilité : pas de réduction de la place dédiée à la voiture et pas de tram sur pneus. Cette position force l’innovation, c’est le challenge que relève Ecocité-Strasbourg : améliorer les conditions de mobilités pour Schiltigheim et le nord de l’agglomération sans toucher aux voiries.

Nord de l’agglomération : direction l’innovation et la performance dans le domaine des transports collectifs dans la CUS

idées maîtresses :


Réalisation d’une ligne de transport en commun efficace, rapide, peu onéreuse et innovante.

Propositions :


  • Desservir le secteur Nord au moyen d’une extension soit de la ligne D du tramway, soit de la ligne F.
  • Mutualiser les infrastructures ferroviaires existantes et traversant le cœur de Schiltigheim avec une circulation de périurbaine de type S-Bahn (train des villes).
  • Utiliser les expériences réalisées avec succès dans les agglomérations de Mulhouse, Nantes et de Paris-Bondy.

    Le projet :
    Il s’agit de construire une ligne :

  • de tramway entre le centre-ville de Strasbourg (soit via la rue de Sébastopol, soit via la rue du Faubourg de Saverne) et la place de Haguenau, soit environ 1 km ;
  • de S-Bahn sur la ligne ferroviaire Strasbourg à Lauterbourg, entre la Place de Haguenau et la gare Hoenheim-Gare, soit 4,50km

    La réalisation de cette ligne de tram, à la fois par extension du réseau existant et utilisation des voies ferroviaires, permettra de faire circuler des engins (tram-train) qui n’utiliseront pas d’espace public à Schiltigheim et assureront des temps de parcours très attractifs. Une comparaison entre le réseau de bus existant et le système de tram-Train (S-Bahn) peut être avancée :

  • Schilik Av. De Gaule <=> Homme-de-Fer : 5 min, au lieu de 18min avec le bus 6 ;
  • Schilik Cité des Ecrivains <=> Homme-de-Fer : 6 à 7 min,au lieu de 24 à 30 min (bus 6 et 50).

    Les temps de parcours sont considérablement réduit et sont très attractifs pour les usagers.

    Il existe deux variantes possible, l’extension de la ligne D du réseau actuelle du tram ou la ligne F.

    Variante 1 : Extention de la ligne D :

  • interdistance entre station de S-Bahn : 550 mètres ;
  • possibilité de desserte de Ikéa ;
  • pas d’impact sur le bâtis et sur le réseau routier ;
  • raccordement au niveau de la place de Haguenau (0,500M€) ;
  • circulation jusqu’à la Rue Sébastopol, via la rue du Travail ;
  • effet réseau ; pas de doublon ;
  • aménagement du terminus / rebroussement à proximité de Hoenheim Gare voire à La Wantzenau ;

    extension de la ligne D

    NB : les gorges des rails des lignes A/D datant de la première période (1994) ne sont pas assez profondes pour accueillir les roues homologuées SNCF. Néanmois, les rails font l’objet d’une campagne de remplacement et désormais conformes.

    Variante 2 : extention de la ligne F :

    Débranchement de la ligne F actuelle au niveau de la rue du Faubourg de Saverne, puis boulevard Wilson, rue de Wissembourg, place de Haguenau. Raccordement du tram F aux voies ferroviaires au niveau de la place de Haguenau.

    extension de la ligne F

    Quel que soit l’option retenue :

    Pas d’impact sur l’offre de service au niveau de la gare de Strasbourg, grâce à la réalisation du tramway vers Koenigshoffen (amélioration des fréquences) et création d’une ligne « H », entre l’Elsau et la Roberstau, via le secteur du Wacken en pleine mutation (circulation pouvant s’effectuer entre la Gare Centrale et le Wacken par l’utilisation des voies existantes – Homme-de-Fer et République – ou par la réalisation de 1 km de voie tram sur le boulevard Clémenceau).

    Possibilité d’une variante à l’entrée de Schiltigheim quel que sot la ligne de tram (D ou F).

    Coûts :

  • utilisation des voies ferroviaires existantes => pas ou peu de travaux.
  • 8 stations à construire ou à aménager (soit 1,6M€, 0,2M€/station)
  • signalisation à ajouter (1M€/km ; 4,5M€)
  • raccordement au niveau de la Place de Haguenau : 0,5M€
  • voies ferroviaires non électrifiées = avantage (pas besoin de tramway bi-moteur et possibilité de poser une caténaire type tram (0,8M€/km) soit 3,6M€
  • pas d’achat de rames supplémentaires pour exploiter la ligne D prolongée, car il s’agit d’un débranchement du terminus "Poteries" (la branche "Poteries" <=> "Parc des Sports" serait desservit par les trams des lignes A et C en alternance d’une part et, d’autre part, la Vitesse commerciale est élevée, donc peu de matériel pour un service de qualité (30km/h).

    Toutefois, il est possible que la SNCF exige des rames spécifiques Les rames Mulhousiennes coûtaient 4,41M€/rame ; le tram strasbourgeois 4 caisses de Alstom coût 3,5M€/rame).

    Dans ce cas de figure, à raison d’un cadencement à 8 min aux heures de pointe, la ligne D comprise entre Hoenheim-Gare et Port du Rhin (11km) et une vitesse commerciale de 24km/h, il faudrait 8 à 10 rames, soit un investissement complémentaire de 44M€. Néanmoins, les rames actuelles circulant sur la ligne D seraient déployées sur d’autres lignes qui auraient fait l’objet de rames acquises, donc 10 rames x 3,5M€ = 35M€, soit une réelle plus value d’investissement de 11M€.

    Coût total estimé : 26 M€ pour 5,50 km de ligne nouvelle (dont 4,5 sur voie ferroviaire). (ligne entre Homme-de-Fer et Hoenheim Gare)

    Autres points :

  • délai de réalisation rapide (peu de travaux ; pas de réseau et de voirie à reprendre) ;
  • Stations de S-bahn peuvent être équipée de services à la personne augmentant l’attractivité du réseau et concentrant en un même point différents services précédemment dispersés sur le territoire (et rendant obligatoire l’usage de la voiture)
  • réseau de S-Bahn utilisant les emprises ferroviaires, souvent libres (anciennes voies déferrées ou non exploitées ; ligne sous exploitées tels que les lignes marchandises, ligne souvent proches de poches d’habitats et d’activités). La ligne de Strasbourg – Lauterbourg est actuellement exploitée par 16 trains Aller-Retour et quelques trains fret cf en bas de page, le trafic des TER en 2012). Le S-bahn ne nuit pas au fonctionnement du service TER et Fret.
  • nombreuses des sections non électrifiées => possibilité de poser des caténaires types tram, plus légère et moins onéreuses.
  • pas d’impact sur l’entrée de Strasbourg au niveau de la place de Haguenau.
  • La sortie d’autoroute est maintenue. Le tram circule en site latéral droite, puis dans les contre-allées de la place de Haguenau.
    Place de Haguenau
    Possibilité d’insertion du tram au niveau de la place de Haguenau / raccordement sur le réseau ferroviaire.
    Le raccordement s’effectue sans ouvrage, la ligne de Lauterbourg étant située coté Place de Haguenau. noeud ferroviaire Strasbourg

    carte des trafics des Trains régionaux Alsaciens en 2012

    Pour aller plus loin : voici la proposition globale de Ecocité Strasbourg pour la création d’un réseau de S-Bahn / Tram-train d’agglomération

  • 3 Messages de forum


    Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette

    Adresse du siège : 69 route des Romains 67200 Strasbourg